ESMERALDA DA COSTA

Respiration... Respiration
2016
Installation, 100 X 170 X 70 cm métal, plexiglas, boules en polystyrène, moteur, matériaux divers, bande son (12’ en boucle)
Les chocs potentiels évocateurs d’un match de tennis où le temps amène les joueurs à l’épuisement du corps et du mental. Une respiration puis une autre. Telle une seconde passée qui ne sera jamais plus la même. Ici l’illusion mécanique basée sur le temps réel suggère d’amener le spectateur à son propre souffle, à sa propre conscience, à son propre spectacle. Celui de la vie et du temps qui passe. La bande son, conçue à partir de l’enregistrement d’un texte poétique et toute sorte de sons provenant du champ sonore du tennis ou encore des sons de synthèse, tente de raconter ce que l’installation même ne montre pas.

Autres projets