ESMERALDA DA COSTA

En attendant que le vent tourne
2019
Installation vidéo sonore (triptyque), 3’10 boucle
En attendant que le vent tourne est un triptyque monté en trois actes, selon un temps non linéaire mais cyclique. La vidéo met en scène des protagonistes d’une altérité radicale : le vent, l’eau, le feu et la terre se soulèvent et accusent les traces d’un monde humain dont les déchets stagnent à la surface des flots. Miroir impossible, notre rupture avec la nature semble consommée, alors Esmeralda Da Costa tente de communier avec les éléments, en se faisant une chose parmi les choses. Anonyme, dans un lieu tout aussi interchangeable, elle apparaît de dos ou en position fœtale, le corps tramé par une nature qui affirme la continuité de la vie et dont la perception sublimée du monde extérieur se métamorphose en soi.

Autres projets